Quel a été mon parcours après avoir posé mes valises à Lisbonne?

Parmi tous les endroits rencontrés ici à Lisbonne, le quartier de la Mouraria a été mon coup de coeur pour son sens de la communauté. J’ai été assez chanceuse d’y trouver facilement un coin où vivre et y installer ma chambre noire.
Depuis mon arrivée, je me suis concentrée sur des projets en collaboration avec des communautés locales et en exposant sur des espaces extérieurs, en lien étroit avec les gens que je photographie. Les gens, les communautés ainsi que leur histoire m’intéressent beaucoup. Je me suis ainsi demandé comment garder vivante l’histoire de ces communautés? Comment préserver leur mémoire dans un environnement en constante évolution? J’ai voulu raviver le passé de manière visuelle, créative et accessible pour tous; en particulier dans les quartiers historiques et les endroits actuellement en plein changement. J’ai par la suite lancé mon premier projet “Un Hommage” consacré aux Anciens de mon quartier et situé proche de mon studio. S’en est suivit un autre projet communautaire que j’ai appelé “Images du fado- un hommage à la Mouraria” se concentrant sur l’histoire, la communauté et le fado au sein de la Mouraria. Enfin “L’âme d’Alfama”, projet un peu plus récent, est une exposition extérieure des personnalités les plus traditionnelles du quartier de l’Alfama à Lisbonne.
Ma toute dernière exposition “Le Coin Ensoleillé” dans la Mouraria -Rua dos Lagares – consiste en un panel de 80 mosaïques, illustrant la communauté locale intégrée depuis le début des années 1900.
Vous pouvez me trouver au Largo dos Trigueiros, avec mon assistante Elisabetta et mon fidẻle ami Dom Quixote – un chien d’eau Portugais. Nous sommes un “open studio”, alors n’hésitez pas à venir jeter un coup d’oeil sur notre travail, vous êtes les bienvenus!

Pourquoi Lisbonne?

Je suis passée par cette ville pour la première fois en 2007 avant de partir en mission à Sao Tomé et j’en suis tombée éperduement amoureuse. J’étais au beau milieu d’un décor époustouflant: collines, petites places, allées, rivière, mer, château, architecture extraordinaire. Sans oublier la magnifique lumière se reflètant sur les murs de la ville et les eaux environnantes. Je sentais que j’étais arrivée à la maison.

Lisbonne est aussi magique que mystérieuse. On pense l’avoir découverte entièrement seulement pour y trouver encore un autre jardin secret, une allée menant à un endroit encore inconnu ou bien un panel de vieux carreaux datant du siècle dernier cachés sous une masse de plantes grimpantes.

 

Si l’architecture et la lumière seront toujours présents, les gens au contraire restent seulement pour un temps; et en tant que photographe, il est important pour moi de montrer que ce sont eux qui portent l’âme des vieux quartiers. Leurs esprits sont imprégnés dans les murs, les allées, les pavés de l’Alfama et de la Mouraria. Ces communautés caractérisent les vieux quartiers de Lisbonne à travers leur histoire locale ainsi que leur vie de tous les jours.